Démocratiser
la politique

Un projet de recherche-mobilisation qui veut instaurer la parité sociale en politique.

Le contexte

Les classes populaires sont sous-représentées dans la vie politique française (élu·es, dirigeant·es…).. Le fonctionnement de la vie politique (professionnalisation, violence des échanges…) dé-favorisent la prise de responsabilités des classes populaires.

%

Seulement de catégories populaires (employé·es/ouvrier·es) à l’Assemblée Nationale (45% dans la population générale) (AN/RNE)

Les classes populaires votent moins que les autres. Malgré leurs mobilisations, dans les quartiers populaires urbains et les territoires ruraux, elles ne pèsent que peu dans les choix qui les concernent et sont régulièrement mises en opposition.

%

Des ouvrier·es n’ont pas voté en avril 2022 (26% d’abstention dans l’ensemble de la population) (IPSOS, 2022)

Ces constats font système et nous empêchent de faire démocratie. Il faut renverser cette situation pour construire une véritable démocratie sociale. Cela nous permettra de poser un nouveau regard, populaire, sur l’ensemble des enjeux démocratiques, sociaux et écologiques à venir.

%

des français·es considèrent les politiques déconnecté·es (OpinionWay – CEVIPOF 2022)

Le projet

Démocratiser la Politique est un projet de recherche et de mobilisation conçu après les élections présidentielles et législatives de 2022, qui vise à promouvoir la parité sociale en politique.

Jusqu’à présent, les projets qui s’intéressaient aux classes populaires en politique se concentraient sur les comportements de vote lors des élections, et notamment l’abstention.

Démocratiser la Politique prend le problème dans l’autre sens : c’est le premier projet à s’attaquer à la question de la sous-représentation des classes populaires comme fondement de la crise politique que nous vivons.

Et surtout, nous le faisons de manière transpartisane, à partir de l’expérience des personnes sous-représentées qui sont associées à la recherche collaborative, en utilisant des données statistiques fiables mais non-utilisées par le gouvernement.

 Notre constat 

Le fonctionnement des partis et des institutions politiques aggravent la crise démocratique.

 Notre conviction 

Il ne faut pas que les politiques reconquièrent les classes populaires.
Il faut populariser la vie politique !

 Notre vision pour 2030 

Un paysage politique renouvelé grâce à la parité sociale (créer les conditions pour que nos élu·es soient socialement à l’image de la population) et qui pose un nouveau regard sur les enjeux démocratiques, sociaux et écologiques.

Notre vision collective à 2030

Un univers politique renouvelé, à l’image de la France

Le projet dlp· est notre contribution à cette vision : une démarche inédite de mobilisation, autour d’une recherche collaborative. Elle permettra de placer “la représentation sociale” au centre de la vie politique, grâce à un concept-outil, “la parité sociale”, et une coalition de personnes et organisations qui la promeuvent.

2017 : L’assemblée nationale n’a jamais été aussi peu représentative des citoyen·nes

2018 : Mouvement des Gilets Jaune, alliances avec les quartiers populaires.

2019 : Grand débat National qui ne débouche sur rien.

2020 : Les propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat sont ignorées

2022 : Seul un tiers des électeur·icess a voté à tous les tours des élections présidentielles et législatives (chiffres INSEE)

Été 2022 : idéation de dlp· autour du concept de parité sociale

2023 : dlp· organise une coalition de chercheur·ses, militant·es, élu·es et d’associations, autour de nouvelles analyses et solutions démocratiques.

2024 : dlp· et ses allié·es s’imposent dans le débat public :

  • publication de deux rapports scientifiques
  • une cartographie interactive pour informer les citoyen·nes et savoir qui sont nos élu·es
  • des événements publics, tribunes…
  • des préconisations directement applicables par tou·tes (militant·es, partis, allié·es, législateur·ices…)

2025 / 2027 : la parité sociale devient un débat public :

  • les préconisations de dlp· sont expérimentées lors des élections
  • un observatoire de la parité sociale en politique
  • des actions à définir avec notre coalition

2027 / 2030 : la proportion d’élu·es issu·es des classes populaires augmente, la confiance en la vie politique augmente également

L’équipe

Nous ? Une coalition autour des premier·es concerné·es

Une équipe de pilotage

 Kevin Vacher 

Directeur scientifique, co-coordinateur
  • Sociologue, laboratoire GDRV
  • Chercheur associé au MESOPOLHIS (AMU, CNRS, Science Po Aix)
  • Militant des quartiers populaires marseillais (Collectif du 5 novembre, SQPM)

 Taoufik Vallipuram 

Directeur de projet, co-coordinateur
  • Ex-Président de R.E.R et de Ouishare
  • Administrateur des associations Les Canaux, B Corp France, Gribouilli, L’Après, etc.

 Tara Dickman 

Community organizer, formatrice et conseillère en stratégie
  • Fondatrice de l’association Le next level
  • Administratrice de l’association ~ le mouvement

70 personnes engagées dans le projet

 Quatre groupes de travail 

50 personnes sur quatre territoires, militant·es des quartiers et ruralités populaires, directement concerné·es par la discrimination sociale :

  • Région parisienne (75),
  • Roubaix (59)
  • Marseille (13)
  • Ambérieu-en-Bugey (01)

 Une équipe opérationnelle 

  • Un cartographe et développeur “data”,
  • Un·e chargé·e d’études quantitatives,
  • Deux communicant·es,
    deux assistant·es de terrain
  • Huit bénévoles

 Un conseil scientifique 

Une quinzaine de chercheur·ses français·es
et internationaux·les, pour suivre le projet,
former les participant·es et allié·es.

Plus de 30 organisations impliquées

 Les structures porteuses 

 Les partenaires financiers 

 Les partenaires dans l’action 

Powa, agence Norme, Fédération Syndicale Unitaire (FSU), cabinet Clyde&CO, Quartier Général, Observatoire du racisme en politique, Fondation Danielle Mitterrand

Nos soutiens : Ghett’up, Syndicat des Quartiers Populaires de Marseille, Approches, Cultures et Territoires, Gagnons l’Assemblée, Démocratie ouverte, Destins Liés, Académie des Futurs Leaders, Tous élus, MakeSense, Université Populaire et Citoyenne de Roubaix, Cie l’Art de Vivre, Cergy demain etc.

Nos trois activités

 Faire coalition 

Entre chercheur·es, personnes concernées, aux côtés de nos allié·es venu·es de l’éducation populaire, des partis politique, de l’ESS, autour d’une cause commune : la “parité sociale” et de propositions issues de notre analyse collective du problème.

 Enquêter 

A partir de 20 années de données sur les élu·es et candidat·es en France et de l’expérience d’une cinquantaine de personnes issues des classes populaires, réunies en ateliers.

 Mobiliser 

Des participant·es aux ateliers, d’organisations et de collectifs du monde du travail, des quartiers populaires et des ruralités, en s’appuyant sur les résultats de l’enquête collective et en co-construisant avec nos allié·es.

 Informe 

Chaque activité permet de mieux renseigner les suivantes : les mobilisations déjà en cours pour plus de démocratie nous permettent d’y voir plus clair, l’enquête enrichit les connaissances de nos allié·es.

 Transforme 

Chaque étape de la démarche permet de renforcer la suivante. L’enquête vient consolider notre mobilisation, qui pousse à la construction d’alliance, qui permet à l’enquête d’exister.

 Coopération 

Utiliser l’enquête comme véhicule de l’action militante :

  • S’accorder sur une analyse commune et prendre le temps de le faire
  • Comprendre ce qui dysfonctionne pour cibler nos propositions et actions là où il le faut
  • Nos mobilisations enrichissent nos savoirs et inversement

Ce que nous avons réalisé en un an

Nous avons confirmé la pertinence du projet dlp· à travers le soutien de nombreux partenaires (associations, collectifs, syndicats, fondations, entreprises, chercheur·es, allié·es…) et un financement confirmé de 115k€

Nous avons monté une équipe opérationnelle de 12 personnes et formé un conseil scientifique de 15 personnes.

Nous avons constitué 4 groupes territoriaux (département de l’Ain, Marseille, Île-de-France, Roubaix et environs) qui ont commencé à travailler en ateliers.

Nous avons convaincu le Ministère de l’Intérieur de coopérer avec nous pour extraire de nouvelles données sociodémographiques sur les élu·es et candidat·es.

Nous avons mobilisé plus de 30 organisations, pour faire en sorte que la parité sociale devienne une cause majeure des prochaines années à venir, dans la vie politique comme ailleurs.

Grâce à la mobilisation conjointe de participant·es aux ateliers et de notre équipe, nous avons convaincu des partis politiques de mener des audits internes sur leurs propres pratiques

Vous partagez notre vision ?

Aidez-nous à réaliser notre mission !

Financez ou contribuez au financement du projet :

  • Crowdfunding de fin d’année (+50k€)
  • Identifier les soutiens financiers pour la levée de fonds de 2024

Usez de votre influence pour mobiliser autour de dlp· et diffuser nos travaux et résultats.

Participez aux formations  dlp· et construisons une réflexion commune.

Participez à l’assemblée
des ami·es de dlp·
pour nous conseiller.

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion via le formulaire ci-dessous.